Festival BD Aix en Provence

 EXPOSITIONS 2017 • JAKOB HINRICHS

JAKOB HINRICHS

Auteur d’ambitieuses adaptations BD unanimement saluées par la critique, Jakob Hinrichs n’est pas seulement un illustrateur de talent, mais aussi un chercheur qui ausculte, défriche, déchiffre ses inspirations pour en saisir les motifs, les récurrences et les errances à réinterpréter. Quand Jakob trime, les adaptations trinquent et donnent naissance à une première exposition française très attendue.

L'EXPOSITION


Quand Jakob Hinrichs était enfant, il voulait être explorateur. Armé d’une paire de jumelles et d’un verre grossissant pour observer l’infiniment petit, Jakob s’imaginait décrire, dans le détail, les espèces inconnues de zones inexplorées du globe… De ce souci de précision curieuse est sans doute né le soin particulier que Jakob porte à ses travaux. Que ce soit dans les thèmes traités (les affres de la création, l’addiction, le doute, l’inconscient), les auteurs adaptés (Vladimir Maïakowski, Hans Fallada, Arthur Schnitzler, Dieu), ou les techniques inspirées (de George Grosz à Raymond Pettibon) utilisées, Jakob Hinrichs ne choisit jamais la facilité pour toucher le public… Sous ses traits à la Frans Masereel, les aplats de couleurs épousent l’âpreté du texte mais bousculent sa forme pour mieux restituer la violence de la vie moderne qui contraint et b(r)oie ses héros. Jakob Hinrichs n’illustre pas le texte original. Il le transpose, le modernise, le ré-agence, quitte à le faire voyager dans le temps. Pourquoi ? Parce que Jakob a l’intelligence graphique de mettre en lumière la modernité des auteurs qu’il choisit…, même lorsque que la proposition initiale vient de son éditeur. Lorsque ce dernier lui suggère par exemple d’adapter Le Buveur (Der Trinker), Jakob patine. Il n’arrive pas à appréhender le basculement du personnage principal dans l’alcoolisme. Alors Jakob cherche, multiplie les sources et décortique la vie tourmentée de son auteur, Rudolf Ditzen alias Hans Fallada. À l’arrivée, Hans Fallada, vie et mort du buveur est une œuvre hybride et unique, un abîme où se mèlent et se mélangent la descente en enfer du héros et les démons de son auteur en perdition.

Proposée en partenariat avec le Centre Franco-allemand de Provence, l’exposition Jakob Hinrichs offre pour la première fois en France un large aperçu du talent de l’artiste à travers les nombreux dessins préparatoires, esquisses et planches originales de ses adaptations, mais aussi des travaux personnels et des projets restés inédits dans l’hexagone, comme sa très belle contribution à l’ouvrage collectif A Graphic Cosmogony. L’idée de Jakob : revisiter - rien de moins - le mythe de la création du monde… en 7 pages évidemment.

L'AUTEUR


Jakob Hinrichs est né en 1977 et vit à Berlin. Il a étudié l’illustration à l’Université des Arts de Berlin et à l’Universitad del País Vasco de Bilbao. Il a été l’élève de Henning Wagenbreth (qui a réalisé le visuel de l’édition 2016 du festival). Techniquement ses albums, toujours très colorés, s’inspirent de la gravure, de la sérigraphie, du graphisme populaire et des comic books américains. Il dessine régulièrement pour la presse internationale (New York Times, Boston Globe ou The Guardian). Son dernier ouvrage Hans Fallada, vie et mort d’un buveur, publié chez Denoël Graphic, fait partie de la sélection officielle d’Angoulême en 2016.