Festival BD Aix en Provence

 EXPOSITIONS 2017 • PIERRE LA POLICE

PIERRE LA POLICE
Thémistecle
Les Praticiens de l'Infernal

Pierre La Police est aux manettes de l’exposition consacrée à sa célèbre série des Praticiens de l'Infernal. Il en profite pour rendre un vibrant hommage aux origines de ces super-héros un brin mauviettes. Une exposition entre absurde et non sens, qui détourne pour rire tous les stéréotypes de la culture populaire…

L'EXPOSITION


Les frères Thémistecle accompagnés de leur acolyte Fongor Fonzym sont sur Aix ! Qui ? Piqure de rappel pour les novices : Fongor Fonzym est un être un peu spécial qui ne fait pas la différence entre les lipides et les protides, ce qui explique l’hyperpigmentation de sa peau et la présence de sa membrane épithéliale. Chris et Félicien Thémistecle sont, quant à eux, des mutants qui aiment sortir en jupe et sont porteurs de nombreux microbes. Accessoirement, ils pratiquent les sports de contact, l'alcool et la viande. Vous êtes perdu ? Pas de panique, car quel que soit l'endroit du monde où la vilénie opère, Fongor et les jumeaux gréco-romains potelés sont là pour faire face à toutes les catastrophes… à moins qu’ils n’en soient à l’origine.

Match retour sur Aix à l'occasion de la parution, aux éditions Cornélius, des nouvelles aventures des Praticiens de l'Infernal. Après une première exposition parisienne en galerie chez Arts Factory, Pierre La Police met un nez éparpillé dans sa célèbre saga et nous propose, à partir de dessins originaux, archives, travaux numériques, projections et walldrawings inédits, une toute nouvelle scénographie. Avec de nouvelles pièces au compteur, l’exposition version aixoise laisse la part belle aux origines de ces célèbres mutants barrés, nés d'une minuscule photo découpée dans un magazine télé. L’opportunité de (re)découvrir une œuvre bien allumée au cadre formel strict - des cases toutes de la même tailles, pas de phylactères et un bandeau de texte court positionné au bas de chaque vignette, agissant comme une voix off - qui flirte à la frontière de la bande dessinée et de l’art contemporain.

L'AUTEUR


Le très anonyme Pierre La Police collabore avec la presse dès le début des années 90 (Libération, Les Inrockuptibles, Rock & Folk, So Foot ou encore GQ), avant de voir ses bandes dessinées éditées chez Jean-Pierre Faur, puis chez Cornélius. Attiré par l'image animée, il réalise également plusieurs séries d’animation pour Canal + dont Mini Pim Poum et La Parole de Vie avant de s’essayer à la bande dessinée sur tablettes numériques. Dès lors, la plupart de ses travaux font l’objet, comme Les Praticiens de l’Infernal, d’une sortie numérique en amont d’une sortie papier. En parallèle, Pierre La Police développe, depuis plusieurs années, des projets d'expositions présentées dans le circuit des galeries d'art contemporain, où la transversalité de sa production, son art de la déconstruction et du détournement des codes trouvent tout leur sens.

Mais qui est Pierre La Police ?

Dans la préface du livre Le cinéma de Pierre La Police, Jean-Pierre Dionnet, cofondateur de Métal hurlant et des Humanoïdes associés, co-créateur des Enfants du Rock et présentateur de l’émission Cinéma de Quartier sur Canal + raconte : "Pierre La Police est un animal bizarre, qui, comme une émission de télé le sollicitait pour présenter son œuvre, fit savoir qu’il enverrait quelqu’un d’autre à sa place, quelqu’un qui ne lui ressemblerait pas et dirait tout autre chose que ce qu’il aurait dit : le Pierre La Police, donc, ne doit être connu qu’au travers de ce qu’il fait." Dont acte.