Festival BD Aix en Provence
  • #Original-Multiple
    COLLECTIF

    L’estampe : une autre forme d’édition ? Un plateau d’artistes parmi les plus importants du 9e Art et de l’Art Contemporain est invité à penser son travail autour des techniques de la gravure. L’exposition événement présente, pour la première fois, le résultat de cette démarche d’un nouveau genre.

  • Black Medicine
    HELGE REUMANN

    Après Elvis Road, l’artiste suisse Helge Reumann ouvre son Black Medicine Book à Aix. Une exposition en forme d’installation multi-formats qui questionne la frontière entre Bande Dessinée et Art Contemporain pour ne proposer rien de moins qu’une modélisation graphique du chaos.

  • Fan Art - How to be a detective?
    ATAK

    L’artiste allemand débarque à Aix et s’attaque à son nouveau projet consacré à deux figures légendaires du 9e Art : Dick Tracy et Tintin. Une exposition en forme de réappropriation qui permet de redécouvrir un pan entier du patrimoine mondial de la bande dessinée.

  • Rock & Road Comix
    ÉRIC CARTIER

    1974 : Le rock s’ennuie, mais quatre jeunes paumés vont lui donner un nouveau ton en surfant sur les attentes d'une époque. 1978 : deux jeunes français traversent sans un radis les États-Unis. Entre ces deux épopées que tout semble opposer se dessinent pourtant bien des similitudes...

  • Atelier(s)
    YANN KEBBI

    Après La structure est pourrie, camarade, Yann Kebbi s’installe dans l’atelier de Cézanne pour y questionner sa pratique au regard de la mémoire des lieux. Une exposition qui remet en perspective la transmission du patrimoine - tant physique qu’artistique - du peintre.

  • L’excavation
    MAX ANDERSSON

    Après 12 ans d’absence, Max Andersson, figure de la bande dessinée alternative, est de retour, avec L'excavation, une chronique fragmentée que l’artiste aura mis 18 ans à concrétiser. Une exposition à l’humour grinçant et au désespoir teinté d’un certain savoir-vivre.

  • Impossible
    DUPUY-BERBERIAN, JOSEPH GHOSN

    2009 : le duo Dupuy-Berberian et le journaliste Joseph Ghosn, créent la revue Impossible qui, durant sept ans, devient leur propre espace d’expérimentations. Avril 2018 : l’infernal trio retrace, pour le festival, cette improbable aventure et imagine, pour l’occasion, un Impossible collector.

  • Woman with Weapons
    KATIA FOUQUET

    Katia Fouquet collabore de longue date avec le collectif allemand et exclusivement féminin Spring qui chaque été publie le magazine graphique du même nom. Aussi à l’aise avec l’illustration que l’animation, elle présente, à l’occasion du festival, sa première exposition en France.

  • Nas, poids plume
    ISMAËL MÉZIANE

    Avec Nas, Ismaël Méziane - dont le trait rappelle celui de Julien Neel (Lou chez Glénat) - signe une série sensible et touchante, autour de l’apprentissage de la vie (et de la boxe) d’un petit garçon issu d’un quartier populaire. Le tome 1 a reçu le Prix des écoles au festival d’Angoulême.